Pour en savoir plus...

Les traversées

Passages pour piétons

Rubrique passages piétons sur le site de « Mobilité piétonne »

Norme VSS 640.241 Circulation piétonne et passage pour piéton

Passages supérieurs, inférieurs et ascenseurs

Passerelle et ascenseur du Limmatsteg à Baden (AG) (2007)

Ascenseur de la Gare du Locle (2014)

Passage sous voies à Zollikofen (BE) Intervention artistique (éclairage et couleurs

Trottoirs

Publication Utilisation temporaire du domaine public (site de Mobilité piétonne)

Stationnement sur le trottoir: bases légales

Rapport du Laboratoire des bordures (en allemand)

Trottoirs traversants

Trottoir traversant + enfant

campagne de sensibilisation de la Ville de Genève

Guide de l'Institut belge de sécurité routière: Le trottoir traversant

 Espaces partagés

Zones de rencontre

Observatoires des zones de rencontre en Suisse et en France (ONZOR)

Thème zone de rencontre sur le site de RdA

Trottoirs partagés entre piétons et cyclistes

Vélo sur les trottoirs

Voir notre page "cohabitation piétons - cyclistes"

Cohabitation harmonieuse piétons - cyclistes à l'italienne:
les exemples réussies de Rimini et Ferrare

Les agréments : mobilier, éclairage, revêtement, orientation

Festival Lausanne Lumière

Banc pour les Seniors à Onex (GE)

Piétons la nuit
Les piétons et la nuit, 2013 sur le site de Mobilité piétonne

S'asseoir dans le domaine public
Dossier sur le site de Rue de l'Avenir:
Le cas de Barcelone, avec

Dossier ATE : les bancs pour personnes âgées (5 pages)

Les rues deviennent des places piétonnes, le cas d’Yverdon les Bains.
Dossier de 14 pages de Mobilservice

Les chantiers

Guidage des piétons aux abords des chantiers cliquez sur l'image pour télécharger

Guidage des piétons aux abords des chantiers sur le site de Mobilité piétonne

Dossier ATE : chantiers dans le quartier de la Servette (GE)

Aménagements

En termes d’aménagements, on distingue les déplacements longitudinaux, c’est à dire les trottoirs, des traversées, principalement les passages pour piétons, mais aussi les passerelles ou les sous voies. Les dimensions, la qualité et l’entretien de ces éléments qui composent le réseau piéton sont cruciaux pour permettre et encourager les déplacements à pied.
La qualité des espaces publics, places et interfaces de transport, joue par ailleurs un rôle important en termes d’attractivité de la marche.
Les aménagements sont complémentaires aux mesures de modération de la circulation et aux différents régimes de circulation (zone de rencontre, zone 30).

Les traversées

Passages piétons
Les passages piétons symbolisent souvent les déplacements à pied. Ils constituent effectivement un élément clé des réseaux piétons. On enseigne aux enfants de traverser sur les passages, quand il y en a. La possibilité de traverser la route sur les lignes jaunes rassure également les personnes âgées dans leurs déplacements.
Un nombre important d’accidents  impliquant des piétons a paradoxalement lieu sur les passages protégés : pas parce qu’ils sont plus dangereux que le reste de la chaussée, mais parce que de fortes concentrations de piétons y passent, en particulier les enfants et les aînés.

L'association RoadCross Suisse recense sur son site les passages à piétons dangereux ou problématiques, par canton.

Passage piéton

Pour les passages régulés par des feux de circulation, il est important que le temps d’attente soit court (de l’ordre de 20 secondes) et le temps de vert (min X secondes) suffisamment long pour permettre à de traverser aux personnes âgées, à mobilité réduite.

Passages inférieurs et supérieurs
De manière générale, Rue de l'Avenir n'est pas favorable à la multiplication des passages inférieurs ou supérieurs pour les piétons. Voir à cet égard la visite organisée lors de la Journée Rue de l'Avenir 2005 à Granges, voir les documents ici. La suppression du passage inférieur et son remplacement par une zone de rencontre a d'ailleurs reçu le prix "piéton c'est sûr" 2004 (ancien nom du flâneur d'or).
Toutefois, si le passage inférieur ou supérieur est indispensable, il doit répondre à des critères précis que nous détaillons ci-après.

Passages supérieurs et ascenseurs
La préférence des piétons va généralement aux passages surélevés, qui sont également moins coûteux que les passages sous terrains, plus sombres. Certaines réalisations récentes se distinguent et doivent servir d’exemple pour ce type d’aménagement.

Ascenseur Baden

L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite doit être prise en compte, en prévoyant des rampes ou ascenseurs, ci-contre à Baden (AG) en plus des escaliers par exemple. De plus, les passerelles ou les ponts étant exposés aux intempéries, il faut penser à choisir des revêtements appropriés (non glissants) et à bien les entretenir.

Passages inférieurs

Bien que moins attractifs et plus coûteux, les passages inférieurs, demeurent nécessaires dans certains cas pour franchir des coupures importantes dans les cheminements (voies ferroviaires, routes à forte circulation).

Passage dénivellé à Montilier (FR)

Il importe de veiller à un éclairage et un entretien suffisant, de rendre la continuité du cheminement aussi visible que possible (panneaux ou flèches d’orientation) et selon les cas à améliorer la qualité d’accueil par des interventions artistiques (p. ex. fresques). Ci-contre à Montilier (FR). Là aussi, les normes en matières d’accessibilité sans obstacles sont à respecter (pente, main-courante).

Trottoirs
Autre pièce maîtresse du réseau piéton, les trottoirs, où les piétons sont tenus de circuler quand il y en a. Outre les questions de largeur brute qui sont traitées dans les normes, il est important de veiller à ce qu’un espace minimum de 1.5m demeure libre pour le passage, notamment en présence de mobilier (pancarte publicitaire, terrasse, banc). De plus en plus, les villes systématisent les abaissements de trottoirs aux carrefours, un détail qui compte pour qui se déplace en chaise roulante, avec une poussette ou un déambulateur.

Trottoir à Toronto

Le cas de Toronto sur le site de Rue de l'Avenir :

dossier, galeries de photos

clin d'oeil No1 (une page A4 et 5 photos) stationnement des vélos sur les trottoirs, le bon exemple de Toronto

Espaces partagés

Zones de rencontre
La «zone de rencontre» (20 km/h, priorité des piétons) a été introduite dans la législation suisse en 2002.

Zone de rencontre Berne: carrefour

Elle y a remplacé la «rue résidentielle», permettant de créer de telles zones dans des secteurs centraux et non plus seulement dans des rues de quartier.
Deux observatoires sont aujourd'hui disponibles, pour la Suisse et la France, avec nombreux exemples illustrés textes et photos. Voir ci-contre.

Ci-contre. Zone de rencontre à la demande en ville de Berne

Trottoirs partagée entre piétons et cyclistes

RdA 1/2006 vignette

Les associations spécialisées sur les déplacements à pied et à vélos s’accordent sur le principe qu’il est préférable d’éviter de diriger les cyclistes sur les trottoirs.
Les vitesses de ces deux types d’usagers sont trop différentes pour que leur cohabitation se fasse sans gêne. Les piétons, en particulier les enfants, les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite ont besoin de se savoir en sécurité sur les trottoirs et sont très vite déstabilisés en présence de cyclistes.
Pour en savoir plus

Les agréments : mobilier, éclairage, revêtement, orientation
La marche est aussi une affaire de détail, de confort et de plaisir. Parmi les mesures d’aménagement, tous les éléments de l’ordre de l’agrément, le mobilier par exemple, contribuent précieusement à l’attractivité de la marche.

Banc

Pensons par exemple aux bancs, indispensables à intervalle très court pour les personnes âgées. Les revêtements non glissant et un éclairage suffisant sont les garants d’une sécurité minimum. L’éclairage joue par ailleurs un rôle central pour diminuer le sentiment d'insécurité.

Certaines villes misent sur des actions ponctuelles et d’autres sur des programmes permanents de valorisation de l’espace public, comme par exemple le festival Lausanne Lumière ou l’action Banc pour les seniors à Onex (GE).

Les chantiers
Le maintien des itinéraires piétons aux abords des chantiers est autant nécessaire pour les usagers de la route que pour les piétons (et les cyclistes). Mobilité piétonne a publié un Guide de recommandation à ce sujet

La question controversée des passages piétons

Selon l’Ordonnance sur les zones 30 et les zones de rencontre, «l’aménagement de passages pour piétons n’est pas admis.» L’idée qui est à la base de cette disposition est que dans les quartiers les piétons devraient pouvoir traverser partout plus librement, sans être contraints par la règle des 50 mètres. On aurait pu aussi imaginer de remettre en cause cette règle, ce qui aurait été plus intéressant pour les piétons, mais ce n’est pas l’option qui a été choisie. En savoir plus...