Trottoirs partagés

Trottoirs partagés entre piétons et cyclistes
Mixité piétons - cyclistes

Manuel de 50 pages de Mobilité piétonne et Pro Vélo(2008)

Vélo sur les trottoirs

Manuel de 41 pages de la Conférence Vélo Suisse (2005)

Cohabitation piéton -cycliste à Strasbourg

Désamorcer le conflit piéton-cycliste. Extrait de 10 pages du plan piéton de Strasbourg 2011

 

Vélos sur le trottoir : bases légales

compilées par la Conférence Vélo Suisse (2 page)

RdA 1/2006 vignette

Bulletin 1/2006

Piétons prioritaires

Filtrer par:
loadding

Cohabitation piéton cycliste

A priori, la cohabitation entre deux usagers parmi les plus vulnérables dans la circulation semble être intéressante. Toutefois, elle peut aussi poser des inconvénients importants pour les piétons.

Le risque est grand, en effet, que les piétons soient les perdants, en particulier les personnes âgées et les enfants. Voyons les avantages et les inconvénients.

Oui

  • La mixité peut représenter une solution quand rien d’autre n’est possible = mieux que rien.
  • Le signal 2.61 « chemin pour piétons » avec la plaque complémentaire « logo vélo autorisés » est un progrès par rapport aux signaux 2.63 et 2.63.1 qui contraignent les cyclistes et les cyclomotoristes à utiliser  l’espace mixte.

Mais...

  • La mixité risque de devenir une solution de facilité pour les communes et les cantons qui pourraient renoncer à prendre les mesures de modération de la circulation indispensables.
  • Bien que l’art 65 de l’OSR prévoie que les cyclomoteurs puissent circuler sur ces espaces mixtes, mais moteur arrêté uniquement, on sait aujourd’hui que cette restriction n’est ni observée ni sanctionnée. Il est incompréhensible que les cyclomoteurs n’aient pas été exclus. De plus, dans les entrées de villes embouteillées les motards (motos, scooters) ont déjà l’habitude d’utiliser – en toute impunité – les aménagements cyclistes.

Cohabitation piéton - cycliste

En conclusion, Rue de l’Avenir n’est favorable qu’à l’utilisation très parcimonieuse de la mixité piétons – cyclistes. Comme l'indique la partie introductive de la brochure de Conférence vélo suisse plusieurs conditions cumulatives doivent être remplies :

  • la pratique du vélo sur la chaussée est très dangereuse
  • le trottoir est peu fréquenté
  • les vélomoteurs sont exclus et l’aménagement se situe hors localité

Exceptionnellement – comme le prévoit l’art. 65 OSR - un accès à une école peut être envisagé.

Pour Rue de l’Avenir, la priorité doit être clairement donnée à la modération de la circulation et à la réduction des vitesses.

Position de Rue de l'Avenir publiée dans le bulletin 1/2006

Recommandation de Rue de l'Avenir

Cohabitation piéton - cycliste

Lorsqu'il y a mixité entre piéton et cycliste sur un trottoir, Rue de l'Avenir recommande l'utilisation du

signal 2.61 «Chemin pour piétons» avec plaque complémentaire « vélo autorisés»,

en vigueur depuis 1998


Base légale:

Art. 65, al. 8, OSR: Pour garantir notamment la sécurité sur le chemin de l’école, la plaque complémentaire « vélo autorisés» peut être ajoutée au signal «Chemin pour piétons» (2.61) sur des routes où la circulation est relativement élevée, au début d’un trottoir peu fréquenté.
Le trottoir peut alors être utilisé par des conducteurs de cycles et de cyclo-moteurs avec moteur arrêté. Sont applicables, dans ce cas, les dispositions relatives à l’utilisation commune selon l’article 33, al. 4.
Art. 41, al. 2, OCR: Le conducteur qui doit emprunter le trottoir avec son véhicule observera une prudence accrue à l’égard des piétons et des utilisateurs d’engins assimilés à des véhicules ; il leur accordera la priorité.

La combinaison du signal espace piéton et plaque complémentaire laisse la liberté aux cyclistes de choisir entre la chaussée et le trottoir. On observe une adaptation spontanée du comporte- ment des cyclistes : plus la circulation sur la chaussée est élevé, plus le nombre de cyclistes sur le trottoir augmente ; à l’inverse, plus le nombre de piétons sur le trottoir est élevé, plus les cyclistes évitent ce trottoir. (texte adapté de la brochure de la Conférence vélo Suisse de 2005)

 

Stationnement sur le trottoir

les bases légales pour le stationnement sur les trottoirs

Trottoirs à Toronto; le bon exemple