Documentation

vignette PRESTO Cycling Policy Guide

PRESTO

Cycling Policy Guide

en anglais

Autres publications PRESTO

A télécharger sur le site de l'Union européenne

PRESTO Cycling Policy Guide: Promotion of Cycling
PRESTO Cycling Policy Guide: Pedelecs
25 PRESTO Implementation Fact Sheets on Cycling Infrastructure, Promotion of Cycling and Legislation on Pedelecs

Pour aller plus loin

PRO VELO info – le réseau cyclable de demain :
Manuel "Conception d’itinéraires cyclables" (OFROU, guides de recommandations de la mobilité douce No 5, 2008)
„Strassen mit Gemischtverkehr : Anforderungen aus der Sicht der Zweiradfahrer « (rapport de recherche SVI 1999/135, en allemand)
Manuel « Stationnement des vélos : recommandations pou r la planification, la réalisation et l’exploitation" (OFROU, guides de recommandations de la mobilité douce No 7, 2008)

Galerie d'images

P+B (parc + bicyclette) A Genève on peut laisser sa voiture dans un P+R et continuer à vélo
Vélo en libre circulation à Bienne
Voie express cycliste sur le cours des Cinquante-Otages dans la ZTL de l'hyper-centre de Nantes

Infrastructures et aménagements

En matière d’aménagements cyclables, on distingue généralement les mesures routières pour les vélos (réseau composé d’axes, de carrefours et de dessertes) et le stationnement. Les aménagements s sont à combiner avec des mesures de communication ainsi que de bons services aux cyclistes. Les priorités diffèrent toutefois selon le degré d’ancrage de la culture vélo dans la ville/commune et la qualité des infrastructures existantes (projet de recherche européen PRESTO, Promotion Cycling for Everyone as a Daily Transport Mode, 2010) Voir les liens ci-contre. Les « starters » (débutants) devront miser en grande partie sur le développement des infrastructures pour commencer par rendre le vélo accessible, sûr et plausible comme moyen de déplacement au quotidien. Les grimpeurs devront s’atteler à par d’avantage de promotion de mettre un maximum de personnes en selle. Tandis que les « champions » devront les y garder, notamment en améliorant le confort du réseau et en récompensant la pratique du vélo.
> Mobilite douce sur le site de l'OFROU
> Conférence vélo Suisse (organisation nationale des décideurs en matière d’aménagements cyclables)

Réseaux – un ensemble de mesures

Le but des réseaux cyclables est de pouvoir atteindre ses destinations rapidement, confortablement et en toute sécurité.
Rue cyclable à MunichLes réseaux cyclables ne sont pas forcément composés que de bandes et de pistes. La modération du trafic et les zones 30 peuvent également être propices à la pratique agréable du vélo. Ces dernières se prêtent particulièrement aux contresens cyclables, qui permettent d’ouvrir des tronçons supplémentaires à la pratique du vélo. Pour offrir un réseau cohérent, les mesures légères ne suffisent toutefois pas toujours et certains points noirs nécessitent des ouvrages plus conséquents, suspendus ou souterrains, pour être résolus.
Un thème émergeant en Suisse est celui des réseaux express cyclables ou cycloroutes. Ceux-ci existent ou sont en développement dans plusieurs pays (Hollande, Danemark, Grande-Bretagne) et permettent d’exploiter la dimension régionale du vélo. Visant un minimum d’interruptions, ils s’adressent aux pendulaires reliant ville et agglomération sur des distances allant de 3 à 15 kilomètres.
D’autres aspects sont directement liés réseau cyclable comme son entretien (œillères, déneigement,…), son éclairage et sa signalisation. Leur prise en charge doit être assurée à long terme.
Le nombre de kilomètres d’aménagements cyclables n’est pas connu au niveau suisse mais parfois en localité. Le projet MISTRA de l’Office fédéral des routes travaille à rassembler ces informations.
Images : Heidoven – bicycle roundabout

Carrefours – une question de priorité

Panneau cycliste 'tourne à droite'La fluidité des carrefours pour les cyclistes est également un point important afin d’éviter des efforts et un déséquilibre dangereux lors du redémarrage. Or, il n’existe pas en Suisse de catégorie de route qui donne la priorité aux vélos, contrairement à la Hollande ou à l’Allemagne. Il faut donc user de moyens spécifiques pour prioriser ce mode actif. Le « sas vélo » à l’avant des files automobiles en est une. Le feu pour cyclistes aux phases plus longues en est une autre (à noter des spécialités danoises qui les rallongent par mauvais temps pour garantir d’avantage de sécurité et promouvoir le vélo également par mauvais temps). Des tests concluants de tourne-à-droite (Photo ci-contre "tourne-à-droite" à Nantes) sont également cours (Strasbourg, Bâle) et une étude suisse est lancée sur le sujet. Ceux-ci permettraient aux cyclistes de passer légalement aux feux rouges pour les automobilistes, pour autant de faire attention aux piétons et qu’une bande cyclable les attende sur la chaussée suivante.

Stationnement vélo et stations vélos

Station vélos à GenèveLa promotion de l’usage du vélo est indissociable de la question du stationnement (voir la page de Pro Vélo Suisse). Car les petites reines, contrairement à nos pieds, ne nous accompagnent pas au bureau ou jusque sous la couette. Il est donc important de prévoir des espaces de stationnement dans toutes les destinations prisées (habitat, travail, musée, piscine, etc.), et ce dans une qualité suffisante. En effet, la perte ou l’endommagement d’un vélo sont dissuasifs ou encouragent à moins investir dans sa monture en choisissant des modèles moins sûrs et confortables. C’est pourquoi il est recommandé d’offrir des stationnements abrités et où l’on peut attacher son vélo.
Les stations vélos ou vélostations (ci-dessus la station vélos de Genève gérée par les CFF) sont la catégorie haut de gamme du stationnement vélo puisque les places y sont surveillées et qu’elles proposent des services supplémentaires (station de gonflage de pneu, chargeurs pour vélos électriques, etc.).

Mobilité combinée

Vélo et car postal dans les Grisons

Mobilité combinée dans les Grisons, prix vélo 2007

Les transports publics et le vélo font la paire ! Combinés, ils permettent d’aller encore plus loin et d’être encore plus flexible. Pour cela, d’interfaces de transport et du matériel roulant tenant compte des vélos, ainsi qu’une information appropriée sont importants. La mise à disposition de vélos au lieu de destination, par exemple des vélos en libre-service, facilite également la combinaison vélo transports publics.

Voir la page "Vélos et transports publics" sur le site de Pro vélo

Qu’en pensent les cyclistes ?

Les villes et communes suisses se vie sont évaluées tous les quatre ans par les usagers eux-mêmes. Les questions portent sur le climat général, la sécurité, le confort, la qualité du réseau et du stationnement, ainsi que l’engagement des autorités.

Prix villes cyclables 2014 bandeau
Villes cyclables : votre ville est-elle cyclophile