Pouvoir se déplacer: un besoin essentiel

Aînés

Chez les aînés, l’unique possibilité de se déplacer de manière autonome est souvent d’aller à pied. Cette activité physique quotidienne revêt des enjeux considérables pour cette population, en termes de santé mais aussi de contacts sociaux. La promotion de la marche à partir de l’âge de la retraite est un autre facteur important.

Les stratégies et aménagements suivants facilitent les déplacements à pied des personnes âgées :

  • Limiter les risques de chutes (entretien, revêtement, mains courantes)
  • Prévoir des temps de traversée assez longs et des îlots pour permettre la traversée en deux temps
  • Installer des bancs (tous les 2 - 300m environ, moins pour les aînés avec canne) sur les itinéraires les plus pratiqués par les personnes âgées.

Le comportement de la population suisse en matière d’activité physique montre que les pratiques varient beaucoup en fonction de l’âge.
On constate une nette diminution de ces activités entre la 20e et la 30e année, ainsi qu’après la 74e.

Quelques chiffres:*

  • 29% des aînés ne se sont pas déplacé la veille;
  • 2,6 déplacements par jour en moyenne, mais fortes variations selon le
    sexe, le nombre de voitures disponibles, le niveau de revenu;
  • 45 % de déplacements pour les achats.


Constat

Les limites de la mobilité augmentant avec l’âge, il est important de faciliter, de sécuriser, les déplacements des aînés fragilisés.


*CERTU (Le centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques) Lyon.