Belgique: guide de l'IBSR

Les zones résidentielles et de rencontre

Cette publication veut avant tout donner des idées d’aménagements aux gestionnaires en permettant aux villes et communes de sortir de la configuration traditionnelle de nos voiries.

Pour en savoir plus...

Panneaux français et autrichien

Panneau zone de rencontre France et Autriche

La France a développé un nouveau panneau repris par l'Autriche

A télécharger au format pdf

Allemagne

Signal du projet pilote de Berlin 

Signal zone de rencontre à Berlin

Observatoires

Trois observatoires: un suisse et deux français

Ailleurs en Europe

Signal dans la zone de rencontre de la gare

Zone de rencontre à Salzbourg (Autriche)

Le principe (consistant à partager l’espace) des zones de rencontre que nous connaissons en Suisse est pratiqué sous des formes similaires dans d’autres pays.

Les Pays-Bas

Les Pays-Bas font figure de précurseur en la matière puisque les premières expériences y ont été mises sur pieds il y a une quarantaine d’années. «C’est aux Pays-Bas, au début des années 70, dans la ville de Delft que sont nées les zones résidentielles, appelées woonerven. C’était d’une part une réaction à l’augmentation du nombre de véhicules et des espaces circulés et d’autre part un moyen de vivre et de jouer dans un espace».

Pour savoir plus

Belgique

En Belgique, il existe deux types de zones différentes : la zone résidentielle et la zone de rencontre qui ont par ailleurs un statut très similaires, étant donné le fait qu’elles sont signalées par le même panneau. « En Belgique, la zone résidentielle existe dans le code depuis 1978. Elle était dans un premier temps réservée aux zones d’habitat pur. En 2004, dans le cadre du code de la rue, on a introduit la zone de rencontre. Les deux types de zones ont des caractéristiques similaires mais la zone de rencontre peut intégrer des activités plus larges telles que des activités d’artisanats, commerciales, touristiques, de récréation ou encore scolaires » 1. Par ailleurs le Code de la rue, entré en vigueur depuis le premier janvier 2004, place notamment au centre de la réglementation le principe de prudence du plus fort à l’égard du plus faible, la généralisation du double sens cyclable, la zone de rencontre et les trottoirs traversants.

Luxembourg

 

Zone de rencontre à Luxembourg

Le Luxembourg a introduit la zone de rencontre en juin 2009.

Voir la galerie de photos des zones de rencontre à Luxembourg

France

La France a introduit formellement la zone de rencontre en 2008 dans le cadre d’une démarche Code de la Rue, inspirée de la Belgique (voir le site du CEREMA). Il faut par ailleurs signaler le fait que certaines villes de France pratiquent des formes de zone de rencontre depuis 1985 en exploitant de manière assez novatrice « l’aire piétonne » dans le cadre du programme expérimental interministériel « Villes plus sûres, quartiers sans accidents », lancé par l'État en 1984.

Allemagne

En Allemagne, la première expérience en matière de zone de rencontre dont les principes sont les mêmes que les zones de rencontre que nous connaissons en Suisse, a été menée en 2008 à Frankfurt am Main. Depuis, d’autres villes allemandes tente l'expérience, il n'y a pas encore de cadre légal.

Berlin a développé un proket pilote (voir signal de couleur verte ci-contre) inauguré en auromne 2015.

Pour l'instant les Allemands utilisent la "Verkehrsberuhigtezone" dans les espaces partagés, la limite de vitesse est toutfois de 8 km/h. Il existe également en Allemagne dans un genre similaire des « verkehrsberuhigte Einkaufszone » dont la première a été réalisée à Stuttgart et des zones 20, sans priorité piétonne. Elles sont généralement utilisées comme zone tampon entre les zones piétonnes et les zones 30.

Autriche

 Zone de rencontre autrichienne 20 et 30 km/hL’Autriche a introduit la «zone de rencontre» le 31 mars 2013  (Begegnungszone) et repris le panneau français (voir ci-contre) en modifiant la taille des usagers. En effet, Les piétons n'ont pas priorité, tous les usagers sont au même niveau.

L'une des premières mesures a été de "légaliser" les espaces partagés (shared space) existants en Autriche.

La vitesse presrite dans zone de rencontre autrichienne peut être de 20 km/h et plus rarement de 30 km/h. (cliquez pour agrandir)

Lien vers la Chambre de commerce (en allemand)

La Sonnenfelsplatz à Graz : zone de rencontre emblématique en Autriche

Voir aussi notre page Autriche avec des zones à Graz, Linz, Salzbourg et Vienne.

Galeries de photos